Dans une note de d’Infos rapides, Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, indique que la température moyenne du mois d’avril s’est établie à 14,1°C en France métropolitaine. Une hausse du thermomètre accompagnée d’une pluviométrie globalement déficitaire sur l’ensemble du territoire.

À lire aussi : « 53 départements exposés à un risque de sécheresse » (14/05/2020)

Le troisième mois d’avril le plus chaud depuis 1900

« La douceur s’est installée dès la deuxième décade sur l’ensemble des régions », précise Agreste. Avec ces 2,8°C au-dessus de la normale, « il s’agirait du troisième mois d’avril le plus chaud depuis 1900 », note encore Agreste. Le nord et le sud-ouest de la France ont enregistré les écarts les plus importants.

En avril 2020, la température moyenne s’est établie 2,8°C au-dessus de la normale. © Météo-France

> À lire aussi : « Chaleur précoce record dans le sud de la France » (11/05/2020)

Une pluviométrie globalement déficitaire

En moyenne, la pluviométrie a été déficitaire de 19 % sur la France métropolitaine au mois d’avril, mais de façon contrastée. Les régions du Sud-Est et de la Corse, touchées par un épisode orageux méditerranéen, ont été très arrosées. À l’inverse, le Nord-Est (–71 %), le Nord et le Centre-Est (–50 %) ont reçu moins de la moitié de leur pluviométrie normale.

Les précipitations cumulées depuis le 1er avril 2020 sont en moyenne déficitaires de 8 %. L’indice d’humidité des sols au 1er mai 2020 est inférieur à la normale, au-dessus d’une ligne allant du Finistère aux Bouches-du-Rhône et sur le littoral ouest de la Corse.

Les précipitations cumulées depuis le 1er avril 2020 sont en moyenne déficitaires de 8 %. © Météo-France

À voir aussi : Votre météo personnalisée

O.D.