Avec une offre et une demande qui n’étaient pas en phase à la fin de 2018, Rabobank, dans son rapport sur la Chine paru le mardi 15 janvier 2019, s’attend à ce que les prix des engrais et des produits phytosanitaires restent élevés au début de 2019. Ceux de l’urée devraient néanmoins rester stables dans les mois à venir.

Peu d’achats de soja

En 2019, le différend commercial avec les États-Unis demeurera le principal facteur déterminant. « Compte tenu des marges négatives, les triturateurs chinois ne sont pas incités à acheter du soja américain, à moins que les droits de douane punitifs de 25 % ne soient supprimés », selon le rapport Rabobank.

Maïs : des stocks prévus encore en baisse

Rabobank s’attend à ce que les stocks de maïs en Chine diminuent encore au cours des prochaines années. La hausse des prix du maïs devrait faire ralentir la consommation en 2019 et pourrait compromettre les exportations.

« Des réformes politiques visant à stimuler la production nationale de maïs et à augmenter les importations de céréales pour l’alimentation animale sont nécessaires dans un délai de trois ans pour parvenir au rééquilibrage et maintenir le ratio stocks/utilisation à un niveau sûr », estime Rabobank.

F.M.
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Légère progression en blé et maïs après une chute la veille

Sur les marchés européens comme américain, les cours du blé et du maïs ont clôturé en forte baisse mardi 5 juillet 2022, du fait du contexte économique mondial. Ils se reprenaient à l’ouverture le lendemain.