Le groupe coopératif Tereos (Beghin Say) a annoncé ce mercredi 15 septembre 2021 la cession de ses parts dans deux coentreprises chinoises d’amidon à son partenaire chinois YKA.

Des coentreprises d’amidon non rentables

La nouvelle stratégie de Tereos, présentée en juin dernier, prévoit un recentrage sur ses activités majeures et la réduction de sa dette, rappelle le groupe dans un communiqué.

« Dans ce contexte », Tereos a décidé de vendre ses participations de 49 % dans ses deux coentreprises chinoises d’amidon à son partenaire de joint-venture, le groupe agro-industriel YKA, basé en Chine.

L’investissement de Tereos dans ces deux coentreprises, initiées en 2012 et 2013, n’avait pas trouvé la rentabilité escomptée, précise Tereos à l’AFP.

La réalisation de cette opération, dont le montant n’est pas précisé, est soumise à l’approbation des autorités de la concurrence concernées.

À lire aussi : Lactalis et Tereos placés sous « vigilance renforcée » (07/07/2021)

Objectif réduction de dette

La nouvelle direction du deuxième sucrier mondial s’est fixée pour objectif de faire redescendre sa dette nette sous les deux milliards d’euros d’ici 2024. Au premier trimestre, elle s’établissait à 2,7 milliards d’euros.

Avec un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros, Tereos figure parmi les leaders mondiaux des marchés du sucre, de l’alcool et de l’amidon.

Il est présent dans 17 pays, mais désormais plus en Chine avec cette cession, et compte 23 000 collaborateurs.

Avec l’AFP