Le groupe D’Aucy (désormais fusionné avec Triskalia au sein de la coopérative Eureden) a indiqué le 19 octobre 2020 vouloir s’engager « pleinement dans une stratégie de certification environnementale », faisant suite à un travail entamé il y a dix ans.

Ainsi, d’ici à 2023, 100 % des producteurs de la marque seront certifiés en agriculture biologique ou dans le cadre de la certification environnementale des exploitations agricoles avec la charte D’Aucy et le label HVE (haute valeur environnementale).

« Notre souhait est d’embarquer tous les producteurs pas à pas, a indiqué en visioconférence Nicolas Facon, directeur général de D’Aucy France. Notre ADN, c’est la coopérative, nous ne voulons pas laisser des agriculteurs sur le bord du chemin. »

Valoriser les efforts des agriculteurs

D’Aucy veut être précurseur sur cette voie de l’agroécologie, avec pour objectif d’assurer les rendements agricoles et de valoriser les efforts des agriculteurs, mais « sans opposer les agricultures entre elles ».

Plus de 100 producteurs sont déjà certifiés en agriculture biologique et Nicolas Facon annonce vouloir tripler ce chiffre d’ici à 2024. Mais « comme on ne pourra pas tout passer en bio », D’Aucy prévoit d’accompagner les agriculteurs non bio vers la HVE, via une charte qui est « un marchepied entre le niveau 2 de la certification et la HVE ».

À lire aussi : Plan de relance, 5 millions de plus par an pour l’agriculture biologique (19/09/2020)

Virage vers l’agroécologie

« Pour favoriser l’accélération du virage vers l’agroécologie déjà enclenché par certains, D’Aucy a développé une charte reposant sur les critères de la certification environnementale des exploitations agricoles, complète D’Aucy. Certifiée par l’État depuis juillet 2019, elle permet de valider le niveau 2, mais aussi d’implémenter des pratiques concrètes propres à la certification HVE, telles que l’installation de ruches pour favoriser la biodiversité ou encore la mise en place de techniques alternatives aux traitements par pesticides. »

« D’ici à dix ans, nous souhaitons avoir tous nos agriculteurs en HVE », ambitionne le directeur général de la marque, précisant que huit ont déjà ce label en Bretagne et 30 devraient l’avoir l’an prochain. 163 producteurs sont certifiés niveau 2 grâce à la charte.

Isabelle Escoffier