Cette année, les cerisiers devraient produire comme l’an passé. Le ministère de l’Agriculture l’indique dans une note Agreste du 17 mai. Le cru de 2017 était marqué par la précocité. Par rapport à 2016, la récolte est 9 % plus élevée. En Europe, Infofruit assure que la vernalisation s’est bien passée et ce, malgré une floraison retardée.

La commercialisation de 2018 n’a pas encore débuté. En 2017, le chiffre d’affaires sur un an s’est replié (–9 %). Mais toutes les régions, à la même enseigne, ne sont pas logées. En Paca, le chiffre d’affaires a dégringolé (–24 %). Sa production représente les volumes nationaux pour moitié. Elle a perdu 8 % en une année, faute aux pluies, mouches drosophiles et gelées.

La campagne de 2017 s’étale de mai à juillet. Face à celle de 2016, les prix à la production ont diminué (–16 %). Les cours ont été plus soutenus au début qu’à la fin de l’été, car l’offre était moindre pour certaines variétés. Exportations comme importations ont continué dans leur lancée : respectivement 16 et 14 % de retrait.