Alors que la campagne actuelle a été marquée par une baisse conséquente des stocks mondiaux de céréales, la tendance devrait se confirmer pour 2019-2020 (–13 Mt) du fait de l’augmentation de la consommation, et malgré une progression certaine de la production, indique la note Agreste. Les stocks d’ouverture en repli n’entraîneraient qu’une faible hausse de l’offre.

Le CIC anticipe une croissance de la production mondiale de blé tendre (+26 Mt) et de la consommation (+11 Mt). On devrait s’attendre à une importante augmentation des stocks en fin de campagne (+263 Mt).

Malgré une amélioration de la production mondiale sur 2018-2019, la prochaine campagne devrait voir une réduction des stocks mondiaux de blé dur. En effet, la production de blé dur reculerait de 36,5 Mt dans les principaux pays producteurs, alors qu’une augmentation de la consommation se dessinerait (+37,7 Mt). Pour la France, la prochaine campagne serait plus favorable en termes d’exportation « si le repli de la production en Afrique du Nord se confirme ».

Pour la campagne de 2019-2020, la production mondiale de maïs devrait continuer à croître et passer à 1 134 Mt (+15 Mt), selon USDA (1). Parallèlement, la consommation afficherait également une progression avoisinant les 13 Mt pour atteindre 1 145 Mt, avec un stock final autour de 11 Mt. « Les perspectives d’une bonne récolte mondiale pour la prochaine campagne pèsent sur les prix actuels, en particulier aux États Unis où la récolte s’annonce historique. »

Les oléagineux prêts à battre des records

Pour la prochaine campagne, il faudra s’attendre à atteindre un niveau record de production mondiale de colza, environ 74,8 MT, sans pour autant voir une nette progression de la consommation. « En conséquence, les stocks s’afficheraient à 9,2 Mt, soit un ratio stocks/consommation de 12,7 % après 10,6 % en 2018-2019 et 10 % en 2017-2018. »

La production mondiale de tournesol de la campagne de 2019-2020 devrait se stabiliser alors que la consommation pourrait atteindre un record en poursuivant sa croissance pour atteindre 51,4 Mt.

Protéagineux : le commerce dépendant de la peste porcine

La production mondiale de soja devrait continuer de perdre du terrain l’année prochaine au même titre que la consommation. En cause, le « repli sensible de la production américaine ». En ce qui concerne le commerce mondial, il sera dépendant de l’épidémie de peste porcine africaine en Chine qui pourrait voir ses flux d’importations modifiés.

M.B.

(1) ministère de l’Agriculture des États Unis.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le maïs reprend son souffle avant un rapport américain

Les prix du maïs étaient stables, mercredi 12 mai 2021 dans l’après-midi, le marché procédant à des prises de profits à quelques heures du rapport mensuel (Wasde) du ministère américain de l’Agriculture.
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Le colza toujours dans le vert avant un rapport américain

Les prix du colza poursuivaient mercredi 12 mai 2021 après-midi leur progression, dans un contexte toujours tendu pour cette culture en France et pour les huiles en général, à quelques heures de la publication d’un rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture.