La semaine qui se termine est venue confirmer trois grandes tendances : la dégradation de la qualité du blé dans l’UE (Union européenne), l’impact négatif du climat estival sur la production attendue de maïs dans l’UE et enfin, l’attitude de l’Égypte qui se borne à refuser les chargements ne respectant pas un taux zéro pour l’ergot.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
7%

Vous avez parcouru 7% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé sans entrain face à une offre mondiale abondante

Les cours du blé étaient en très légère baisse, vendredi 7 août après-midi, tiraillés entre une production européenne en repli et une offre mondiale attendue en abondance.