Dans son rapport hebdomadaire Céré’Obs détaillant les stades de développement et conditions de culture des céréales de la semaine du 26 avril au 2 mai 2016, FranceAgriMer que le stade des 2 nœuds est atteint pour la totalité des orges d’hiver, à une date médiane égale à celle de la moyenne des cinq dernières années, et en avance d’un jour par rapport à 2015. Les surfaces en épiaison ont progressé de 4 à 13 %, contre 54 % en 2015. Dans le Poitou-Charentes, le Midi-Pyrénées et en Aquitaine, plus de 40 % des surfaces sont en épiaison alors que ce stade est observé sur seulement 14 % des surfaces dans le Centre, en Franche-Comté et en Bourgogne.

FranceAgriMer note une progression de 86 à 97 % du stade des 2 nœuds des blés tendres (94 % en 2015). La date médiane d’atteinte du stade des 2 nœuds est en avance de trois jours par rapport à la moyenne des cinq dernières années et par rapport à celle de 2015. Le stade de l’épiaison n’est atteint qu’au sein de cinq Régions : 20 % des surfaces dans le Midi-Pyrénées et en Paca, 16 % en Aquitaine, 10 % dans le Poitou-Charentes et 6 % dans le Rhône-Alpes.

Le blé dur en cours d’épiaison

Le stade des 2 nœuds concerne 97 % des surfaces de blés durs (90 % pour le Centre et 91 % dans les Pays de la Loire). Comme pour les orges d’hiver, l’épiaison est en cours, avec une évolution de 10 à 20 % par rapport à la semaine précédente (29 % en 2015) et une hétérogénéité en fonction des régions. Le stade de l’épiaison est atteint pour 5 à 6 % des parcelles dans les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes, 16 % dans le Midi-Pyrénées et 57 % en Paca. Les conditions de cultures bonnes à très bonnes ont diminué de 82 à 79 % des surfaces (86 % en 2015). Cette diminution globale est à mettre en lien avec une dégradation des conditions des cultures en Paca et dans le Centre, où 10 % et 8 % de surfaces sont en mauvais état.

Le stade du début du tallage est atteint pour 93 % des surfaces d’orge de printemps (77 % la semaine précédente et 99 % en 2015), et le stade de l’épi à 1 cm, en progression lente, concerne 9 % des surfaces (7 % la semaine précédente, 45 % en 2015). Les orges de printemps ont un stade particulièrement avancé dans le Centre et en Lorraine, où l’épi est à 1 cm pour 18 % et 13 % des parcelles, et dans le Poitou-Charentes où déjà 84 % des parcelles ont atteint le stade des 2 nœuds.

Les semis de maïs toujours en retard

Les semis de maïs se poursuivent, passant de 27 à 44 % des surfaces au 2 mai. Leur proportion reste faible par rapport aux 80 % semés à la même époque en 2015. Les levées progressent de 3 à 9 % (50 % en 2015).

Les conditions de cultures sont bonnes et très bonnes pour toutes les céréales observées : 87 % des surfaces de blés tendres, 86 % des orges d’hiver, 93 % des orges et printemps. En 2015 et pour la même période, ces proportions étaient supérieures de 2 points en moyenne.

A.C.
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé européen reste prudent avant le rapport USDA

Les cours du blé restaient très prudemment autour de la barre des 177 euros la tonne, quasi stables, mercredi 12 août 2020 en début d’après-midi sur Euronext. Ils étaient dans l’attente du rapport mensuel du ministère de l’agriculture des États-Unis qui sera publié dans la soirée.