Ce jeudi 4 avril 2019, Thierry Momont, président de la section “céréales à pailles et protéagineux” du Gnis, a profité de la rencontre filière pour signaler le prochain renouvellement de l’accord interprofession sur le financement de la recherche en céréales à paille. Ce dernier a été conclu le 6 mars dernier, avant une publication officielle attendue d’ici la fin du mois de juin pour application au 1er juillet 2019.

Un accord triennal

« Ce nouvel accord triennal se distingue par quelques modifications du dispositif », a précisé Thierry Momont. La CRIV (Contribution à la recherche et à l’innovation variétale) va ainsi remplacer la CVRO (Contribution volontaire rendue obligatoire). Elle va passer de 0,70 €/t à 0,90 €/t.

Le FSOV (Fonds de soutien d’obtention végétal) est quant à lui fixé à un montant annuel de 1,5 million d’euros. « Ceci est rendu possible par l’existence d’un solde des exercices précédents et du fait que ce genre d’organisation n’a pas vocation à faire des réserves », a expliqué le président de la section céréales.

Autre évolution actée : le remboursement sur achat de semences certifiées qui va passer de 2,8 €/q à 5 €/q, soit 1,07 €/dose de 500 000 grains, et ce « afin d’équilibrer l’équité face au financement de la recherche entre utilisateurs de semences certifiées et utilisateurs de semences de ferme ».

Vote à l’unanimité

« Cet accord a été voté à l’unanimité tant par le conseil d’administration de l’AGPB que par l’ensemble des collèges siégeant au Gnis, a souligné Thierry Momont. C’est un très beau témoignage de la solidarité qui existe dans notre filière et de notre volonté à trouver ensemble les solutions pour construire ensemble notre avenir commun. Le calendrier entre l’officialisation de l’accord, fin juin, et le début de la campagne de vente de semences de céréales ne permettra certes pas une communication optimale dès cette année mais nous maintiendrons l’effort de communication les saisons suivantes. »

C.F.