Ainsi, au 25 mars, 67 % des orges de printemps étaient semées contre 38 % la semaine précédente. Mais c’est encore largement inférieur aux 96 % déjà implantées l’an dernier à la même date. 16 % des orges de printemps sont au stade de la levée contre 9 % au 18 mars, et 49 % l’an dernier. 2 % atteignent le stade de l’épi de 1 cm.

Épi de 1 cm pour 46 % des blés

Les céréales d’hiver se sont bien développées la semaine dernière avec 46 % des blés tendres qui atteignaient le stade de l’épi de 1 cm au 25 mars, contre 24 % la semaine précédente. C’est proche de l’année dernière (49 %). 78 % d’entre eux sont dans des conditions « bonnes et très bonnes », contre 90 % en 2017, à la même date.

Les orges d’hiver sont plus en retard avec 47 % au stade de l’épi de 1 cm contre 19 % au 18 mars, mais 61 % au 25 mars 2017. Les conditions de culture sont « bonnes à très bonnes » pour 75 % des orges d’hiver (85 % l’an dernier).

Quant aux blés durs, la moitié d’entre eux sont au stade de l’épi de 1 cm (29 % la semaine dernière). Ils sont moins avancés que l’an dernier (66 % au 25 mars 2017). Ils sont « bons à très bons » pour 79 % d’entre eux, une valeur proche de 2017 (80 %).

I.E.