Légende des rendements ==> vert foncé : de 80 à 89 q/ha, vert : de 70 à 79 q/ha, vert clair : de 60 à 69 q/ha, jaune : de 50 à 59 q/ha, orange : de 40 à 49 q/ha, rouge : moins de 39 q/ha. Source : Prévision Agreste au 1er août 2020.

Premières estimations

Le rendement moyen français en blé tendre s’établit cette année à 68,3 q/ha contre 79,1 q/ha l’an dernier. C’est ce que révèlent les premières estimations d’Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, publiées le 6 août 2020.

Le Nord, le Pas-de-Calais, la Marne et le Haut-Rhin se partagent la seconde marche du podium à 85 q/ha. La Somme prend la troisième position à 84 q/ha, suivie par l’Aisne (83 q/ha), l’Oise (82 q/ha), le Territoire de Belfort (81 q/ha), L’Eure et le Calvados (80 q/ha).

Quatre régions dans le top 10

La Normandie, les Hauts-de-France, le Grand-Est et la Bourgogne Franche-Comté occupent les dix premières places des départements enregistrant les meilleurs rendements. La Puy-de-Dôme est celui qui enregistre la meilleure progression de son rendement entre 2019 et 2020 : + 13 quintaux par hectare. À l’inverse, les Hautes-Pyrénées dévissent de 34 q/ha.

La Somme reste le département qui consacre la plus grande surface au blé tendre : 188 800 ha cette année contre 192 600 ha en 2019. Elle devance l’Aisne de presque 15 500 ha avec ses 173 300 ha, et le Pas-de-Calais de 20 500 ha avec ses 168 300 ha.

Ces trois départements des Hauts-de-France sont talonnés par la Marne avec 156 900 ha et l’Eure-et-Loir avec 149 600 ha. Tous ces départements accusent une baisse plus ou moins sensible de leur sole de blé tendre.

Éric Roussel
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé et maïs à la baisse, dans le sillage des valeurs financières

La Banque centrale américaine s’est dite favorable à un durcissement de la politique monétaire, annonce qui a nettement fait baisser les cours des céréales le mercredi 18 mai 2022.