Au 1er avril 2018, Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture estime la récolte de carottes de 2017-2018 à 313 100 tonnes. Cette production est inférieure de 3 % à celle de l’an dernier. Cette baisse est due aux conditions climatiques et à une baisse des surfaces.

Des problèmes d’arrachages au début de 2018

Dans le Sud-Ouest, premier bassin de production, la récolte est en recul de 5 % sur un an. « Les fortes chaleurs de juin y avaient occasionné des écarts de tri. Puis les fortes précipitations au cours du premier trimestre de 2018 ont rendu les arrachages difficiles et la saturation en eau des sols a favorisé le développement des maladies », annonce Agreste. La production normande a, elle aussi, souffert de l’excès d’eau, contrairement à la Bretagne.

Les prix qui étaient « très en deçà des cours de la moyenne de 2012 à 2016 » durant l’été 2017 ont par la suite rebondi. « La contraction de l’offre au premier trimestre de 2018, résultant des conditions météorologiques, qui ont impacté les arrachages entraîne un rebond des prix. En mars, les cours se situaient 47 % au-dessus des cours de mars 2017 et 29 % au-dessus de la moyenne de 2012 à 2016 », annonce le ministère.