249 500 tonnes de melons devraient être produites sur la saison 2021, selon les estimations réalisées au 1er juillet. Ce sont respectivement 3 et 2 % de moins que l’année précédente et que la moyenne quinquennale, compare Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, dans une note publiée le 21 juillet 2021.

En 2021, la production de melons est attendue en baisse de 3 % par rapport à l’année précédente. © Agreste — Statistique annuelle agricole

Les surfaces diminuent

Les premières estimations des superficies affectées à la culture du melon sont établies à 12 133 ha pour la campagne de 2021, en retrait de 2 % sur un an et de 6 % par rapport à la moyenne quinquennale 2016-2020, note agreste.

Le développement végétatif a pris du retard

La qualité de la production est bonne, mais le début de campagne est retardé dans la plupart des bassins, constate Agreste. La production française a été relativement peu impactée par le gel d’avril 2021, excepté sur les premières plantations dans le bassin Sud-Ouest.

En revanche, les faibles températures du mois de mai ont freiné le développement végétatif dans la plupart des bassins producteurs. La météo du mois de juin a été contrastée à l’échelle de la France : les températures ont été favorables aux plants, mais des orages en Pays de la Loire ont occasionné des dégâts dans le Centre-Ouest.

Raphaëlle Borget