« Si on ne regardait que les prévisions sur les rendements données mercredi (12 août 2020) (par le ministère américain de l’Agriculture, USDA), on pourrait à juste titre s’étonner de la réaction des marchés », remarque Brian Hoops de Midwest Market Solutions.

Des récoltes de maïs et de soja revues à la hausse

Les autorités ont en effet révisé à la hausse leurs estimations sur les rendements de maïs et de soja, prédisant une récolte record de maïs aux États-Unis et la deuxième plus importante récolte de soja dans le pays jamais enregistrée.

Mais les acteurs du marché avaient déjà beaucoup fait reculer les prix avant la diffusion de ce rapport mensuel mercredi et procèdent à des ajustements techniques, selon Brian Hoops.

Ils se concentrent aussi sur les signes d’une demande plus importante. « L’USDA s’est montrée plus optimiste sur la demande (de maïs) aux États-Unis et à l’étranger qu’en juillet », remarque Michaela Helbing-Kuhl de Commerzbank. Le ministère « a aussi relevé ses estimations sur les exportations de soja », ajoute-t-elle dans une note.

L’USDA a par ailleurs fait part, dans son système recensant au quotidien les plus grosses transactions, de commandes pour 197 000 tonnes de soja à destination de la Chine et de 202 000 tonnes pour une destination inconnue, ainsi que de 110 000 tonnes de maïs pour une destination inconnue.

Les cours du maïs et du soja profitent également des dégâts causés par la tempête Derecho dans l’Iowa en début de semaine, qui n’étaient pas pris en compte dans le rapport mensuel de l’USDA publié mercredi mais le seront en septembre.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,3875 dollars contre 3,2725 dollars la veille (+3,5 %).

Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,9675 dollars contre 4,9125 dollars à la précédente clôture (+1,1 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 8,9950 dollars contre 8,8300 dollars la veille (+1,9 %).

AFP