Le maïs et le soja ont été soutenus par le rebond des cours sur les marchés des actions et du pétrole, estime Bryant Sanderson, de CHS Hedging. Les deux produits agricoles entrent en effet dans la composition de biocarburant, dont la demande, et donc le prix, évoluent aussi en fonction des cours de l’or noir. Or le baril de pétrole coté à New York a terminé en hausse de 10 % mardi après s’être effondré de 25 % la veille.

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances.

Les cours du soja ont aussi pu bénéficier de l’annonce d’une seconde grosse vente à l’étranger en deux jours, cette fois-ci de 123 000 tonnes pour une destination inconnue.

Les cours du blé de leur côté, qui avaient beaucoup progressé la veille à la faveur de mouvements techniques de couvertures de positions et de prises de profits, ont finalement terminé en hausse après une séance en dents de scie.

Pas de surprise avec le rapport Wasde

La diffusion du rapport mensuel du ministère de l’Agriculture américain (USDA) sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde) n’a pour sa part pas apporté de surprises. Il était même « un peu soporifique » dans la mesure où le ministère « n’a apporté aucun changement sur ses prévisions de production ou de stocks de fin de campagne pour le maïs, le blé ou le soja » aux États-Unis, ont souligné les analystes de CHS Hedging.

Le ministère a en revanche légèrement révisé à la hausse ses prévisions de production de soja en Argentine et au Brésil, mais moins qu’attendu par les analystes.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé mardi à 3,7750 dollars, contre 3,7275 dollars à la précédente clôture (+1,27 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mai, le plus actif, a fini à 5,2225 dollars, contre 5,1875 dollars lundi (+0,67 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 8,7625 dollars, contre 8,7000 dollars la veille (+0,72 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

En baisse sur Euronext, les céréales s’inquiètent de la crise sanitaire

Les céréales, blé comme maïs, étaient en net recul mercredi 28 octobre 2020 à la mi-journée, touchées comme l’ensemble des marchés par les inquiétudes liées aux mesures que doit annoncer l’exécutif dans la soirée, pour endiguer la progression de l’épidémie de coronavirus.