« Normalement, les discussions sur le marché agricole à cette époque de l’année tournent autour de la météo et des semis », remarque Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors. « Mais ce n’est vraiment pas le cas cette année dans la mesure où les marchés financiers sont dans un état de panique qui affecte les produits agricoles », ajoute-t-il. « Cela a conduit à une hausse de la volatilité qui va probablement persister pendant encore un certain temps. »

Voir aussi : Marchés : Les conséquences du coronavirus pour les agriculteurs français (05/03/2020)

Voir aussi : Coronavirus Les marchés des grains très chahutés (13/03/2020)

Les cours du soja sont encore un peu plus affectés par les moissons en cours en Amérique du Sud, où elles s’annoncent particulièrement abondantes.

Ajustements de positions avant le week-end

« Les acteurs du marché redoutent que les termes de l’accord commercial de phase 1 » conclu entre les États-Unis et la Chine à la mi-janvier « doivent être révisés si la Chine ne peut pas les atteindre », souligne M. Strickler. Pékin s’était notamment engagé à l’époque à augmenter drastiquement ses achats de produits agricoles américains, le soja en premier lieu. Mais entre la crise du nouveau coronavirus qui a d’abord frappé de plein fouet la Chine et le fait que les Chinois se tournent plutôt vers le Brésil et l’Argentine à cette période de l’année, peu de grosses commandes ont depuis été passées.

Voir aussi : Accord Chine-USA : 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires (16/01/2020)

« Alors que l’ampleur de la propagation du virus reste inconnue, qu’on ne connaît pas son impact sur la demande mondiale, et qu’on ne sait combien de temps tout cela va durer, les courtiers ont procédé à des ajustements de positions avant le week-end », a estimé pour sa part Steve Georgy de la maison de courtage Allendale.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,6575 dollars, comme la veille.

Le boisseau de blé pour livraison en mai, le plus actif, a fini à 5,0600 dollars contre 5,0550 dollars jeudi (+0,10 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 8,4875 dollars contre 8,5950 dollars la veille (–1,25 %), retombant à son plus bas niveau depuis mai 2019.

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa dynamique de hausse sur Euronext

Le prix du blé était encore en légère hausse le vendredi 24 septembre 2021 après-midi sur le marché européen, après avoir cassé un seuil technique à la hausse, sur fond de demande internationale soutenue.