Le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a fait part, dans son système recensant au quotidien les plus grosses transactions, d’une vente de 130000 tonnes de blé dur rouge d’hiver à une destination inconnue. « Vu le contexte, les acteurs du marché spéculent sur le fait que c’est une commande chinoise », souligne Bill Nelson de Doane Advisory Services.

Des commandes chinoises

Les Chinois ont passé beaucoup de commandes ces trois dernières semaines, de soja en particulier, pour remplir au moins en partie les engagements pris en janvier dans le cadre d’un accord commercial avec Washington. Même si le point d’étape sur cet accord qui devait avoir lieu ce week-end a été repoussé, les investisseurs misent sur la demande de Pékin.

Les chiffres sur les expéditions à l’étranger de maïs, blé et soja produits aux États-Unis, diffusés lundi, étaient aussi « de nature à faire monter les prix », indique Bill Nelson. Ceux du rapport mensuel sur la trituration de soja aux États-Unis étaient « bien plus importants que prévu, ce qui veut probablement dire que l’USDA va devoir réviser à la hausse dans son prochain rapport ses estimations sur la demande domestique de soja », ajoute-t-il.

Une tempête dans l’Iowa

Les observateurs continuent par ailleurs à évaluer les dégâts sur les champs de maïs et de soja de la tempête Derecho qui a frappé le Midwest en début de semaine dernière. « La gouverneure de l’Iowa Kim Reynolds a demandé à ce que soit décrété l’état de catastrophe naturelle et, une semaine après, certains résidents sont encore sans électricité, ce qui sous-entend que les dommages sont vraiment importants », remarque Bill Nelson.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,4475 dollars contre 3,3800 dollars vendredi (+2 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, désormais le plus actif, a fini à 5,2625 dollars contre 5,0950 dollars à la précédente clôture (+3,3 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 9,1525 dollars contre 8,9875 dollars à la veille du week-end (+1,8 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les cours du blé et du maïs reculent sur Euronext

Le marché des matières premières agricoles recule depuis le début de semaine. Les prix du blé et du maïs ne font pas exception. Après un net repli à la clôture hier, le 16 août, ils diminuaient plus légèrement ce mercredi matin à l’ouverture d’Euronext.