Selon un rapport du ministère américain de l’Agriculture diffusé vendredi, les États-Unis ont écoulé à l’étranger, lors de la semaine se terminant le 16 janvier, 696 000 tonnes de blé, 1 million de tonnes de maïs et 790 000 tonnes de soja.

« Ces chiffres sont assez impressionnants », remarque Jack Scoville, de Price Futures Group, « mais personne n’y a prêté vraiment attention ». Comme sur le reste des marchés financiers, les courtiers ont, selon lui, été rattrapés par les craintes liées à la propagation d’un nouveau coronavirus chinois.

Bilan officiel aggravé

La Chine a intensifié ses efforts pour contenir l’épidémie avec le confinement de plus de 40 millions de personnes, mais le bilan officiel de la maladie causée par ce coronavirus apparu en décembre sur un marché de Wuhan s’est encore aggravé vendredi, avec 26 morts sur plus de 830 personnes contaminées, pour l’essentiel en Chine. Deux cas ont été confirmés en France, les premiers en Europe, et un second cas a été confirmé aux États-Unis.

De plus, souligne M. Scoville, nombre d’entreprises sont fermées à l’occasion des festivités du nouvel an lunaire en Chine. « Cela va faire fortement baisser les volumes d’échanges » sur le marché des produits agricoles, estime-t-il.

Voir aussi : Marché des grains : Le blé s’accroche, l’orge décroche (24/01/2020)

Les cours du soja américain sont aussi lestés, selon Monica Moehring, d’Allendale, par la forte baisse des cours de l’huile de palme en Malaisie.

Les cours du blé, quant à eux, ont pu pâtir, selon M. Scoville, de rumeurs, non confirmées, d’achats de blé australien par la Chine.

Ceux du maïs ont reculé malgré l’annonce d’une commande de 142 428 tonnes pour une destination inconnue dans le système du ministère de l’Agriculture recensant les plus grosses commandes. Ils avaient grimpé la veille à leur plus haut niveau depuis la mi-octobre.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a finalement terminé vendredi à 3,8725 dollars, contre 3,9375 dollars à la précédente clôture (–1,65 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mars, également le plus actif, a fini à 5,7350 dollars, contre 5,8050 dollars la veille (–1,21 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 9,0200 dollars, contre 9,0950 dollars jeudi (–0,82 %).

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé plombé par l’épidémie de coronavirus

Les prix du blé reculaient sur Euronext, ce jeudi 24 septembre 2020 à la mi-journée, dans un contexte de durcissement des restrictions destinées à enrayer la pandémie de coronavirus.