La baisse des prix « est simplement liée au fait que les investisseurs se préparent à une offre record », estime Jack Scoville de Price Futures Group. Ils s’attendent à ce que le ministère américain de l’Agriculture (USDA) révise à la hausse ses estimations sur la production de céréales et d’oléagineux dans le monde dans son prochain rapport mensuel, mercredi, et se positionnent en...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !