La maladie a désormais affecté plus de 100 000 personnes depuis le début de l’épidémie et a provoqué plus de 3 400 décès, dans 92 pays et territoires, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à 17 heures GMT le vendredi 6 mars 2020.

Face aux conséquences de l’expansion du coronavirus, les Bourses ont encore plongé vendredi tandis que le prix du baril de brut à New York a dégringolé de plus de 10 %. « La peur et la panique autour du coronavirus et de ses conséquences sur la planète continuent à dominer », commente Mike Lung, de la maison de courtage Allendale. « La bonne nouvelle est que les volumes d’échanges restent plutôt limités » sur le marché des produits agricoles, note-t-il également.

Voir aussi : Marchés des grains — Le change euro/dollar pèse sur les prix (06/03/2020)

L’annonce de deux importantes commandes de maïs par des acheteurs étrangers, de 211 336 tonnes vers une destination non précisée et de 234 688 tonnes vers le Japon, n’a pas suffi pour redresser les cours.

Ventes de soja à la Chine

Les courtiers attendent encore l’annonce de ventes importantes de soja à la Chine, qui a pourtant autorisé certaines firmes chinoises à importer de l’oléagineux américain sans les surtaxes mises en place dans le cadre de la guerre commerciale entre les deux pays. Mais « les ventes de soja à la Chine lors de la semaine se terminant le 27 février étaient les plus faibles en près de six mois », souligne Kathleen Murphy, de CHS Hedging.

Voir aussi : Accord Chine-USA : 200 milliards de dollars d’importations supplémentaires (16/01/2020)

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7600 dollars, contre 3,8175 dollars à la précédente clôture (–1,51 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mai, le plus actif, a fini à 5,1575 dollars, contre 5,1875 dollars jeudi (–0,58 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 8,9125 dollars, contre 8,9700 dollars la veille (–0,64 %).

Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Sur Euronext, le blé reste dans le vert malgré l’euro

Les cours du blé à terme étaient en légère hausse vendredi 29 mai 2020 en fin d’après-midi sur le marché européen Euronext, malgré l’euro au plus haut depuis deux mois face au dollar.