Le soja a fléchi de 2,95 % et le maïs, de 1,52 %. « Ils ont eu de la pluie dans le nord du Brésil et les prévisions en annoncent davantage pour les dix prochains jours », ce qui est favorable pour les récoltes mais moins pour les prix, a noté Dan Cekander, de DC Analysis. Ces dernières semaines, le temps sec au Brésil avait notamment aidé à faire grimper les cours de ces céréales.

Pas de commande à l’exportation

Le ministère américain de l’Agriculture (USDA), dont les fonctionnaires observaient le jour férié de Columbus Day lundi aux États-Unis, n’a pas rapporté de commandes à l’exportation. « Nous n’avons pas enregistré de commandes à l’exportation au cours des deux dernières séances », notait en outre Brian Hoops, de Midwest Market Solutions.

Pour le blé, dont le cours a modestement augmenté de 0,25 % lundi, des perspectives de temps sec sur une partie des régions cultivées aux États-Unis et en Ukraine expliquaient la tendance haussière, a encore indiqué Dan Cekander.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 5,9425 dollars, contre 5,9375 dollars vendredi, progressant de 0,25 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 3,8900 dollars, contre 3,9500 dollars vendredi, soit une baisse de 1,52 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre, le plus échangé, à 10,3375 dollars, contre 10,6550 dollars à la fin de la semaine, en chute de 2,95 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en léger repli, mais toujours au-dessus des 210 euros

Les prix du blé étaient en très léger recul, mercredi 25 novembre à la mi-journée, mais demeuraient bien campés au-dessus du seuil des 210 euros, dans un marché toujours soutenu par une forte demande et des inquiétudes climatiques, principalement sur le continent américain.