Après la publication du rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture (USDA) sur les produits agricoles dans le monde (Wasde), « les courtiers se sont de nouveau tournés vers la météo », a relevé Arlan Suderman de StoneX Group. « Les modèles diffusés à la mi-journée anticipent un temps plus humide dans les dix prochains jours, ce qui fait pression » sur le maïs et le soja », explique-t-il.

Les annonces de Trump éclipsent les commandes chinoises

Le président américain Donald Trump a par ailleurs jugé vendredi 10 juillet 2020 que les relations des États-Unis avec la Chine avaient été « gravement endommagées », citant la crise du coronavirus, et a dit ne pas envisager « pour le moment » de deuxième phase à l’accord économique signé en janvier entre les deux puissances mondiales. Pékin s’était alors engagé à augmenter drastiquement ses achats de produits agricoles, en particulier de soja. Les dernières tensions font craindre aux investisseurs que les acheteurs chinois ne soient plus aussi enclins à respecter ces promesses.

De quoi éclipser l’annonce d’importantes commandes chinoises dans le système recensant au quotidien les plus gros achats de produits agricoles américains depuis l’étranger portant au total sur 1,37 million de tonnes de maïs, sur 190 000 tonnes de blé dur rouge de printemps et sur 130 000 tonnes de blé dur rouge d’hiver.

Les cours du blé ont pour leur part grimpé alors que le ministère américain de l’Agriculture a légèrement revu à la baisse ses prévisions sur la prochaine récolte mondiale, même si cette dernière devrait rester à un niveau record. Les projections sur les récoltes aux États-Unis, en Europe et en Russie notamment ont été abaissées dans le rapport Wasde.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,4875 dollars contre 3,5700 dollars la veille (-2,3 %).

Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 5,3400 dollars contre 5,2500 dollars à la précédente clôture (+1,7 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 8,9075 dollars contre 9,0150 dollars jeudi (-1,2 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé sans entrain face à une offre mondiale abondante

Les cours du blé étaient en très légère baisse, vendredi 7 août après-midi, tiraillés entre une production européenne en repli et une offre mondiale attendue en abondance.