La publication du rapport Wasde du ministère américain de l’Agriculture (USDA), il y a une semaine, avait torpillé les cours du maïs et du soja, avec des prévisions de production revues à la hausse.

Les opérateurs avaient anticipé

Le maïs a touché lundi un plus bas niveau depuis le 7 janvier, à 4,8775 dollars le boisseau, tandis que le soja a plongé, la veille du rapport, à une profondeur plus explorée depuis la fin de décembre (12,58 dollars), les opérateurs ayant largement anticipé ces bons chiffres de production.

Ils se sont ensuite progressivement relevés, au point d’inciter le marché à prendre quelques bénéfices ce vendredi 17 septembre, ce qui a orienté la séance, y compris pour le blé, selon Alan Brugler, du cabinet de recherche Brugler Marketing & Management.

Un dollar plus ferme

Par ailleurs, « le dollar plus ferme est aussi clairement un facteur » de recul des cours, a-t-il ajouté. Le billet vert a ainsi atteint vendredi son plus haut niveau depuis le 23 août face à l’euro.

Autre facteur baissier, le marché du blé a reçu de bons chiffres de production venus de l’Europe, notamment de l’Ukraine, qui a fait état d’une moisson record.

Quant au soja et au maïs, la remise en route progressive de l’ensemble des installations portuaires de la région de La Nouvelle-Orléans, principal point d’exportation pour ces deux produits agricoles depuis les États-Unis, est un développement de nature à soutenir les cours. Maïs et soja se sont d’ailleurs repris en fin de séance vendredi.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a clôturé à 7,0875 dollars, contre 7,1300 dollars mercredi, en baisse de 0,59 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé à 5,2725 dollars, contre 5,2950 dollars la veille, en repli de 0,42 % par rapport à jeudi.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu à 12,84 dollars, contre 12,96 dollars, soit un recul de 0,92 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé stable, toujours à un haut niveau

Les prix du blé étaient stables le mardi 26 octobre 2021en fin d’après-midi sur le marché européen, après plusieurs jours de flambée. Au contraire, ceux du maïs étaient dans le rouge.