120 000 tonnes de soja américain ont été vendues par les États-Unis et vont être livrées vers des destinations inconnues, a indiqué le ministère de l’Agriculture (USDA). La veille, l’USDA avait déjà fait part de l’achat de 720 000 tonnes de soja par la Chine. « Le marché porte son attention sur le temps qu’il fera entre fin juin et fin juillet (aux États-Unis, NDLR) ainsi que sur la demande chinoise », observe Ami Heesch de CHS Hedging.

Un léger rebond pour le blé

Le blé a, pour sa part, profité d’un léger rebond technique après avoir chuté la veille.

Dans son rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles, l’USDA avait nettement revu à la hausse ses prévisions pour les stocks mondiaux pour la fin de la campagne prochaine, ce qui avait pesé sur le prix du blé américain.

Selon Ami Heesch, il est « difficile de s’enthousiasmer pour le blé » en raison « des estimations d’importants stocks mondiaux pour la campagne de 2020-2021, de la faible demande et des températures qui semblent propices aux récoltes dans les 10 à 12 prochains jours. » Enfin, le maïs a légèrement progressé dans un marché calme.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,3000 dollars, contre 3,2975 dollars jeudi (+0,15 %).

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 5,0200 dollars, contre 4,9925 dollars à la précédente clôture (+0,40 %).

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,7125 dollars, contre 8,6600 dollars la veille (+0,69 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Légère baisse du blé

Les prix du blé reculaient légèrement mardi 27 juillet 2021 en fin d’après-midi, dans un marché attentif à la progression de la moisson en Europe et chez les pays importateurs.