Après avoir atteint un sommet de 685 euros la tonne au début d’octobre, le colza avait décroché avant de se rétablir, passant de nouveau au-dessus de 680 euros mardi, ce qui a contribué à faire grimper à la Bourse de Chicago le cours d’un autre oléagineux, le soja.

Retrouvez les cours du colza sur Euronext

Temps sec en vue

Autre élément de soutien, les inquiétudes liées à la possibilité d’un temps plus sec dans les semaines à venir en Argentine, dû au phénomène météorologique dit La Niña, ce qui pénaliserait la culture du soja, mais aussi du maïs.

L’Argentine est le troisième producteur mondial de soja et de maïs. La Niña pourrait aussi frapper le sud du Brésil, premier producteur et exportateur mondial de soja. L’oléagineux a aussi été poussé par le pétrole, dont les prix ont encore augmenté, a expliqué Dan Cekander, du cabinet DC Analysis.

Les exportations européennes de blé en hausse

Le blé, quant à lui, a bénéficié de l’annonce, par l’Union européenne, d’exportations en hausse de près d’un tiers par rapport à l’an dernier à ce stade de la campagne, pour se maintenir à un niveau élevé.

Le blé d’hiver, principale variété cotée à Chicago, évolue aussi dans le sillage du blé de printemps, au plus haut depuis neuf ans et qui s’est encore rapproché mardi des 10 dollars le boisseau (environ 27 kg).

La récolte américaine de maïs en avance

Quant au maïs, il a légèrement reculé après que le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a annoncé que la maturation et surtout les récoltes étaient sensiblement en avance par rapport à la moyenne des cinq années précédentes.

À lire aussi : 10 jours de retard pour la récolte du maïs grain en France (18/10/2021)

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a fini quasiment à l’équilibre, (−0,03 %) à 7,36 dollars, contre 7,3625 dollars lundi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a perdu 0,46 %, à 5,3025 dollars, contre 5,3275 dollars la veille.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a progressé de 0,53 %, à 12,28 dollars, contre 12,2150 dollars.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en chute libre dans des marchés secoués par la pandémie

Les cours des céréales plongeaient vendredi 26 novembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, plombés par la crise sanitaire qui s’étend en Europe et après la découverte d’un nouveau variant en Afrique du Sud.