« Le marché du soja a été soutenu par des informations selon lesquelles une délégation de représentants chinois pourrait venir signer un accord commercial dans la semaine à Washington », explique Monica Moerhing, de la maison de courtage Allendale.

Selon une source du quotidien chinois South China Morning Post, le vice-Premier ministre Liu He devrait en effet se rendre à Washington le week-end prochain pour une visite dont le point d’orgue serait la signature du compromis atteint par les deux parties à la mi-décembre. Ce texte prévoit, entre autres, l’achat massif par Pékin de produits agricoles américains.

 > Voir aussi : Commerce - Pékin et Washington enterrent la hache de guerre (13/12/2019)

 > Voir aussi : cours et marchés agricoles pour la France avec analyses et tendances

Après près de deux ans de guerre commerciale féroce, à coups de droits de douane punitifs réciproques ayant particulièrement touché les exportations vers la Chine de soja cultivé aux États-Unis, une telle trêve pourrait permettre de relancer les ventes de l’oléagineux.

Importation de nouveaux organismes agricoles génétiquement modifiés

« Aucun endroit ou date n’a été confirmé » pour la signature de la première phase de l’accord commercial sino-américain, souligne toutefois Mme Moerhing. Mais, autre bonne nouvelle, selon elle, dans les relations entre les deux pays, les autorités chinoises ont effectué un nouveau geste d’apaisement en autorisant lundi l’importation depuis les États-Unis de deux nouveaux organismes agricoles génétiquement modifiés, des variétés de soja et de papaye.

Pour Brian Hoops, de Midwest Market Solutions, les cours du soja ont par ailleurs profité lundi de la forte progression des cours de l’huile de palme en Malaisie, un autre oléagineux, ainsi que de chiffres encourageants sur les cargaisons de soja américain envoyés à l’étranger.

Les chiffres sur les cargaisons de maïs et de blé expédiés à l’exportation, diffusés lundi, étaient en revanche « plutôt décevants », estime le spécialiste.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé lundi à 3,8825 dollars, contre 3,9000 dollars vendredi (–0,45 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mars, également le plus actif, a fini à 5,5600 dollars, contre 5,5625 dollars à la précédente clôture (–0,04 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, s’est établi à 9,5250 dollars, contre 9,4650 dollars vendredi (+1,17 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Rebond des cours du blé et du maïs

À la faveur du dynamisme de la demande à l’international, les cours européens du blé et du maïs sont repartis à la hausse.