« Les prix du soja sont surtout influencés par le fait que le ministère américain de l’Agriculture n’a pas annoncé de nouvelles commandes faites pendant le week-end », remarque Jack Scoville, de Price Futures Group. Cela laisse craindre aux traders que les courtiers chinois se tournent actuellement beaucoup plus volontiers vers le Brésil pour faire leurs achats en soja. Ils seront bien obligés d’acquérir aussi du soja américain pour répondre à leurs besoins en oléagineux, élevés, mais les prix vont sans doute encore devoir s’ajuster un peu. »

Des besoins chinois élevés

La récolte dans les zones de blé rouge dur d’hiver de son côté « continue à bien avancer, ce qui pèse sur les cours du blé en général », soulignent par ailleurs les analystes de CHS Hedging. Toutefois, ajoutent-ils, « les inquiétudes liées à la météo et à son éventuel impact sur les récoltes en Europe et dans la région de la mer Noire empêchent les prix de trop descendre ».

Les cours du maïs de leur côté profitent, selon Jack Scoville, de mouvements techniques, des courtiers achetant des contrats pour couvrir leurs paris à la baisse.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé lundi à 3,3325 dollars, contre 3,3125 dollars vendredi (+0,60 %).

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 5,1175 dollars, contre 5,1525 dollars à la précédente clôture (–0,68 %).

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,6400 dollars, contre 8,6775 dollars avant le week-end (–0,43 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Légère baisse du blé

Les prix du blé reculaient légèrement mardi 27 juillet 2021 en fin d’après-midi, dans un marché attentif à la progression de la moisson en Europe et chez les pays importateurs.