Les prix des produits agricoles « sont encore lundi entraînés par les vagues qui secouent les autres marchés financiers », estime Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics. En l’occurrence, le plongeon des prix du baril de brut à leur plus bas niveau depuis le début de 2002 à Londres comme à New York, où il évolue désormais autour de la barre symbolique des 20 dollars.

L’éthanol chute par ricochet

Cette chute a fait dégringoler les cours de l’essence et, par ricochet, de l’éthanol, un biocarburant fabriqué principalement avec du maïs. « Cette baisse met quasi automatiquement les cours du maïs sur la défensive », estime Mike Zuzolo.

Les acteurs du marché attendent aussi la diffusion mardi de deux rapports de l’USDA, le ministère américain de l’Agriculture : un rapport trimestriel sur le niveau des stocks de produits agricoles aux États-Unis et un rapport annuel sur les intentions des agriculteurs américains en ce qui concerne les semis. Cela « pourrait permettre aux acteurs du marché de se recentrer sur les fondamentaux, qui actuellement montrent une hausse des exportations et un resserrement de l’offre de blé dans le monde », souligne Mike Zuzolo.

Le système américain recensant au quotidien les plus grosses commandes d’acheteurs étrangers a notamment fait part lundi d’une vente de 285 000 tonnes de soja au Mexique.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé lundi à 3,4125 dollars, contre 3,4600 dollars vendredi (–1,37 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mai, le plus actif, a fini à 5,6950 dollars, contre 5,7125 dollars à la dernière clôture (–0,31 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 8,8225 dollars, contre 8,8075 dollars vendredi (+0,09 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les cours du blé et du maïs reculent sur Euronext

Le marché des matières premières agricoles recule depuis le début de semaine. Les prix du blé et du maïs ne font pas exception. Après un net repli à la clôture hier, le 16 août, ils diminuaient plus légèrement ce mercredi matin à l’ouverture d’Euronext.