Les chiffres du rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture (USDA) sur les ventes à l’étranger de maïs, qui se sont élevées à 830 000 tonnes lors de la semaine achevée le 14 novembre, étaient conformes aux attentes des analystes. Mais « pour la troisième fois cette semaine, le ministère a aussi fait état d’une vente dans son système au jour le jour » qui recense les commandes de plus de 100 000 tonnes, a remarqué Brian Hoops de MidWest Market Solutions.

Voir aussi : cours et marchés agricoles avec analyses détaillées pour la France

« Cela signifie peut-être que les exportations de maïs s’améliorent un peu » après que le prix est tombé à un niveau suffisamment compétitif sur le marché mondial, a-t-il ajouté. Les cours étaient descendus mercredi à leur plus bas depuis la mi-septembre.

Les ventes hebdomadaires de blé, à 438 000 tonnes, étaient aussi conformes aux prévisions.

Et « la météo reste non menaçante pour le blé d’hiver dans la région des Plaines », a souligné Dax Wedemeyer, de la maison de courtage US Commodities, pour justifier le repli de la céréale.

Fortes taxes à l’importation imposées par la Chine

Les cours du soja continuent, selon lui, à pâtir de « l’absence d’avancée vers une quelconque forme de résolution du conflit commercial opposant les États-Unis et la Chine ». Cette incertitude éloigne la possible levée des fortes taxes à l’importation qu’impose Pékin depuis plus d’un an sur divers produits agricoles américains, le soja en premier lieu.

Les chiffres sur les ventes à l’étranger de l’oléagineux étaient pourtant très bons, selon lui, les États-Unis ayant écoulé 1,5 million de tonnes la semaine dernière, dont 570 000 tonnes à destination de la Chine.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,6850 dollars, contre 3,6675 dollars mercredi (+0,48 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus actif, a fini à 5,1200 dollars, contre 5,1875 dollars à la précédente clôture (–1,30 %).

Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 9,0100 dollars, contre 9,0500 dollars la veille (–0,44 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Rebond des cours du blé et du maïs

À la faveur du dynamisme de la demande à l’international, les cours européens du blé et du maïs sont repartis à la hausse.