Le prix du maïs était descendu le lundi 6 avril 2020 à son plus bas niveau depuis septembre 2016 sous la pression de la chute des cours du pétrole, et par ricochet de ceux de l’éthanol. Or environ un tiers du maïs cultivé aux États-Unis est destiné à la production de ce biocarburant. Le cours de la céréale a aussi été lesté par l’anticipation d’une forte augmentation des surfaces consacrées au maïs cette année.

Les acteurs du marché attendent désormais la diffusion le jeudi 9 avril 2020 du rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture sur l’offre et la demande de produits agricoles pour de nouvelles estimations. Les marchés seront fermés vendredi à l’occasion des fêtes de Pâques.

Le meilleur début de saison du blé

Les cours du blé, de leur côté, ont pu être tirés vers le bas par les statistiques du premier rapport de l’année sur l’avancée et les conditions des récoltes aux États-Unis, selon Brian Hoops, de Midwest Market Solutions. Diffusé lundi soir, il a montré que 62 % de la récolte de blé d’hiver était considérée de bonne à excellente. « C’est le meilleur début de saison pour le blé d’hiver depuis 2010 », remarque le spécialiste.

Les cours du soja ont, quant à eux, légèrement baissé.

Les accords avec la Chine

Le président américain Donald Trump a de nouveau assuré le lundi 6 avril 2020, lors d’une conférence de presse, que la Chine allait respecter les termes de l’accord commercial conclu à la mi-janvier prévoyant des achats massifs de produits agricoles cultivés aux États-Unis, dont du soja.

Il n’y a toutefois pas eu de commandes depuis le début de la semaine dans le système recensant au quotidien les plus gros achats venant de l’étranger.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé mardi à 3,3150 dollars, contre 3,2775 dollars la veille (+1,12 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mai, le plus actif, a fini à 5,4925 dollars, contre 5,5575 dollars à la précédente clôture (–1,17 %).

Le boisseau de soja pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 8,5475 dollars, contre 8,5550 dollars lundi (–0,09 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le marché des céréales réagit au rapport USDA

Malgré une activité réduite le 15 août, « le marché des céréales enregistre des fortes amplitudes de variation en cours de séance, indique Agritel. Toutefois les cours parviennent globalement à se maintenir sur des niveaux inchangés voir une légère hausse. Les conditions climatiques restent à suivre notamment sur les cultures de maïs. »