Mardi, les céréales et le soja avaient très fortement progressé après la révision à la baisse par le gouvernement américain de ses estimations sur les stocks et la production de produits agricoles aux États-Unis.

Récolte et stocks revus à la baisse

La hausse avait été tellement forte du côté du maïs (+5,08 % mardi) que les prix des principaux contrats avaient été gelés avant la fin de la séance après avoir atteint le palier technique de +25 cents quotidiens plus d’une heure avant la clôture.

Mercredi, le maïs a continué de grimper (+1,40 %) alors que le rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles (Wasde), publié la veille, a montré une baisse des anticipations pour la production de maïs (360,3 millions de tonnes en janvier contre 368,5 Mt en décembre) mais aussi des stocks moins volumineux à la fin de décembre.

Des pluies en Argentine

Le soja a terminé en baisse (–0,84 %) « mais il avait fait un grand saut la veille », a noté Dan Cekander, de DC Analysis, ajoutant que des prévisions de pluie pour l’Argentine dans les cinq jours avaient aussi tempéré les prix mercredi.

Le blé a conclu en retrait également (–0,67 %), les opérateurs prenant leurs profits après le fort progrès de la veille (+4,77 %).

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 6,6050 dollars, contre 6,6500 dollars mardi en repli de 0,67 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a fini à 5,2450 dollars, contre 5,1725 dollars mardi, en hausse de 1,40 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mars a terminé à 14,0625 dollars, contre 14,1825 dollars à la dernière clôture, en retrait de 0,84 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé et maïs, en baisse, corrigent les hausses des derniers jours

Le blé comme le maïs étaient en nette baisse, le mercredi 20 janvier 2021 à la mi-journée, poursuivant un mouvement de prise de profits entamé la veille, à la suite de Chicago.