« Les récoltes ont ralenti alors que des neiges sont tombées dans le nord du Midwest et que des pluies se sont abattues dans l’est de cette région », note Mark Hanson, de CHS Hedging. Le maïs a aussi profité de données du gouvernement américain montrant que les ventes à l’étranger étaient en avance de 70 % par rapport à la même période l’an dernier.

Des exportations en avance par rapport à l’an dernier

Les exportations de soja sont, quant à elles, supérieures de 86 % par rapport au même stade en 2019 et celles de blé et de sous-produits du blé en avance de 6 %. Le maïs et le soja américains ont bénéficié, au cours des dernières semaines, de nombreuses commandes de l’étranger, une grande partie ayant été passée par la Chine.

Après cinq séances de hausse, le blé a, pour sa part, fini en repli. Mais les prix se maintiennent à des niveaux élevés en raison d’inquiétudes sur la production mondiale causées par la sécheresse persistante dans de nombreux pays, dont la Russie, l’Ukraine et l’Argentine.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 6,2975 dollars, contre 6,3200 dollars la veille, perdant 0,36 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 4,1375 dollars, contre 4,0875 dollars mardi, prenant 1,22 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre, le plus échangé, a conclu à 10,7200 dollars, contre 10,6400 dollars à la précédente clôture, une hausse de 0,75 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé grappille du terrain sur le marché européen

Les prix du blé progressaient légèrement vendredi 4 décembre 2020 à la mi-journée, après plusieurs jours de recul, dans un contexte de demande toujours soutenue.