L’USDA, le ministère américain de l’Agriculture, a publié ce vendredi son rapport mensuel sur la demande et les prévisions mondiales de récolte (Wasde), très attendu par les courtiers. Ce rapport révèle que les stocks de soja notamment sont plus faibles que ce qui a été anticipé.

Le soja au plus haut depuis mars 2018

Le cours du soja qui a pris 1,48 % est grimpé à son plus haut niveau depuis mars 2018. Les stocks aux États-Unis sont attendus à 7,9 millions de tonnes, selon le rapport d’octobre, alors qu’en septembre, ils étaient évalués à 12,52 millions de tonnes, a souligné Gautier le Molgat, analyste à Agritel, après la parution du rapport.

« C’est la confirmation d’un retour à des hypothèses d’exportations qui reviennent au-dessus de celles de 2018 », lorsque le gel commercial entre les États-Unis et la Chine a commencé, a souligné l’analyste.

Les cours du maïs ont aussi monté car il y a eu aussi « une réduction des superficies » consacrées à ces céréales. « Même si au premier abord les rendements sont meilleurs, cette coupe dans les superficies et la hausse de la demande à l’exportation ont soutenu le cours », a noté pour sa part Jason Britt, de Central States Commodities.

Le blé se replie

Au plus haut depuis cinq ans au début de la semaine, le cours du blé qui avait subi des prises de bénéfices jeudi s’est légèrement replié. Le ministère américain de l’Agriculture a réévalué à la hausse les perspectives de production de blé russe, à 83 millions de tonnes pour 2020, contre 78 millions estimé en septembre.

L’estimation pour l’exportation de blé par la Russie cette année a été relevée aussi à 39 millions de tonnes contre 34 millions de tonnes l’an passé.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 5,9225 dollars, en retrait de 0,50 % par rapport aux 5,9525 dollars de jeudi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a progressé de 1,93 %, à 3,9450 dollars, contre 3,8700 dollars jeudi.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre, le plus échangé, a grimpé de 1,48 % à 10,6550 dollars, contre 10,5000 dollars la veille.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs plombés par de bonnes perspectives de récolte

Les prix du blé et du maïs étaient à nouveau en baisse ce lundi 14 juin 2021 à la mi-journée, en raison notamment de pluies non prévues sur les plaines canadiennes et dans les États américains du Dakota ainsi que des attentes de récoltes de céréales en hausse.