Selon des chiffres hebdomadaires diffusés le lundi 28 septembre 2020 par le ministère américain de l’Agriculture, 15% du maïs a été récolté au 27 septembre, soit une hausse de 7 points par rapport à la semaine précédente. Les récoltes de soja sont, quant à elles, achevées à 20 %, contre seulement 6 % la semaine précédente. Ces chiffres, laissant présager d’une offre abondante, ont pesé sur le prix.

Ils n’ont pas été contrebalancés par l’annonce d’une commande de 100 000 tonnes de soja américain par le Mexique, les investisseurs étant surtout focalisés sur les achats chinois.

Selon Ami Heesch et Steven Hyde, de CHS Hedging, « la Chine devrait être absente en ce qui concerne la demande pendant la majorité de la semaine alors que les célébrations des semaines d’or commencent » à l’occasion de la fête nationale.

Le blé s’est un peu replié après une nette hausse la veille. Le blé d’hiver a été planté à 35 % à l’issue de la semaine dernière, un chiffre conforme aux attentes des analystes.

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,4950 dollars, contre 5,5025 dollars la veille (−0,14%).

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,6475 dollars, contre 3,6675 dollars lundi (−0,55%).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a conclu à 9,9300 dollars, contre 9,9625 dollars à la précédente clôture (−0,33%).

AFP