Selon le rapport mensuel du ministère américain de l’Agriculture (USDA) sur l’offre et la demande de produits agricoles (Wasde), les stocks mondiaux de maïs devraient être de 283,9 millions de tonnes à l’issue de la campagne de 2020-2021, en baisse de 3,8 Mt par rapport aux estimations précédentes.

Aux États-Unis, l’USDA prévoit des stocks de fin de campagne de 34,3 Mt (–3,8 Mt).

Ces baisses avaient été très largement anticipées par les analystes.

Un rapport sans surprise

« Il n’y a pas eu de surprise majeure dans ce rapport », observe Brian Hoops, de Midwest Market Solutions, qui met l’accent sur la révision à la hausse des prévisions d’exportations et de consommation d’éthanol aux États-Unis.

Les prix du blé ont en revanche bondi malgré la légère hausse des estimations de stocks américains de fin de campagne, qui sont passées de 22,8 Mt en mars à 23,2 Mt en avril, notamment en raison d’une réduction des prévisions d’importations. Cette hausse s’est aussi traduite au niveau mondial.

Les chiffres sur les stocks américains de soja sont eux restés inchangés, à 3,25 Mt. Ils ont toutefois augmenté au niveau mondial, passant de 83,7 Mt à 86,9 Mt, tirés par la hausse de la production attendue au Brésil.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,3825 dollars, contre 6,2875 dollars la veille, en hausse de 1,51 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,7725 dollars, contre 5,7975 dollars à la dernière clôture, baissant de 0,43 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,0300 dollars, contre 14,1525 dollars jeudi, reculant de 0,87 %.

AFP