Selon des chiffres diffusés par le ministère américain de l’Agriculture (USDA), 167 000 tonnes de blé ont été vendues entre le 12 et le 18 février pour la campagne en cours. C’est moins que les attentes du marché et 58 % en dessous des volumes de la semaine précédente.

Les pris du maïs, du soja et du blé retombent

Les ventes de maïs (453 300 tonnes) et de soja (167 900 tonnes) pour l’exercice 2020/2021 se sont également établies en dessous des anticipations du marché. « Les prix céréaliers sont retombés dans le rouge jeudi après une série de mouvements techniques de vente et de prises de profits alors que les courtiers ont digéré de piètres données sur les ventes à l’exportation diffusées ce matin par l’USDA », résume Ben Potter de Farm Futures Daily.

Du côté de la météo, aucune tempête de neige ou averse majeure n’est prévue dans les zones productrices au cours du week-end, mais la région de la « Corn Belt » dans le Midwest américain devrait faire face à une forte humidité. Une vague de froid polaire qui s’est abattue sur une grande partie du pays mi-février avait perturbé le marché, qui s’était inquiété des conséquences sur les semis.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,7575 dollars contre 6,8550 dollars mercredi, en repli de 1,42 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,4975 dollars contre 5,5700 dollars la veille, baissant de 1,30 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,0750 dollars contre 14,2575 dollars, en recul de 1,28 %.

AFP