Le prix du blé a souffert après des statistiques du Canada qui ont estimé la production de blé du pays un peu supérieure à la prévision des analystes, même si elle est en retrait par rapport à l’année dernière, a indiqué Dan Cekander, de DC Analysis.

La production canadienne meilleure que prévu

La production canadienne de blé atteindra 21,65 millions de tonnes, « un peu au-dessus de ce que prévoyait le marché », a-t-il indiqué, ce qui affaiblissait le cours du blé. Le maïs et le soja ont terminé en hausse, les investisseurs surveillant le climat en Amérique du Sud.

« On continue à voir des prévisions de temps sec dans le sud du Brésil et l’est de l’Argentine. Cela va être observé à la loupe au cours des quatre à six prochaines semaines », a noté Dan Cekander, tout en soulignant que jusqu’ici cette sécheresse n’avait pas mené à corriger les estimations de production.

Peu de stocks de maïs aux États-Unis

Le cours du maïs bénéficiait aussi de maigres stocks aux États-Unis, selon Dan Cekander.

« L’offre est très étroite dans le pays et la demande d’éthanol est très forte, ce qui est favorable à tout le complexe maïs », a ajouté le spécialiste.

Le soja était par ailleurs porté par un nouvel achat à l’exportation, sans doute de la Chine comme la veille, selon Dan Cekander. Selon le ministère de l’Agriculture (USDA), 122 000 tonnes de soja ont été commandées à l’exportation vers une destination inconnue.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars 2022 a lâché 1,38 %, à 8,0375 dollars, contre 8,1500 dollars jeudi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a avancé de 1,25 %, à 5,8400 dollars, contre 5,7675 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a gagné 1,84 %, à 12,6725 dollars, contre 12,4425 dollars la veille.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé recule dans un marché très volatil

Les prix du blé étaient en baisse jeudi 27 janvier 2022 en fin d’après-midi sur le marché européen, en l’absence de nouvelle escalade dans la crise russo-ukrainienne.