Le blé a conclu en baisse pour la troisième séance consécutive, lâchant plus de 1 % à 6,77 dollars le boisseau (environ 27 kg) tout en ayant regagné une partie du terrain perdu pendant la nuit, alors qu’il était tombé à 6,655 dollars.

« Nous sommes focalisés sur quel va être l’état des cultures dans le rapport » du ministère de l’Agriculture (USDA) prévu en fin de journée lundi, a indiqué Jason Britt de Central State Commodities. « Cela donnera sans doute le ton des cours » à court terme.

Les estimations des analystes tablent sur un état des cultures stable pour le maïs et le soja, mais en légère détérioration pour le blé de printemps qui souffre de la sècheresse depuis des semaines.

La météo passée au crible

Des prévisions météorologiques projettent encore un temps sec et chaud pour les quatre à cinq prochains jours dans une grande partie du Midwest américain, ce qui est défavorable aux cultures mais soutient les cours. Même s’il est resté en territoire négatif, cela a permis au cours du blé de limiter les pertes.

Dans le sillage de ces prévisions météos qui affichent encore une semaine de températures au-dessus de la normale, le cours du maïs a rebondi par rapport à vendredi, de même que le soja.

Au-delà du week-end, les prévisionnistes prévoient de la pluie mais le marché « reste nerveux ». « Reste à savoir si ces pluies se matérialiseront », a commenté Jason Britt. « Si elles ne viennent pas, certains craignent que la qualité des cultures ne se dégrade ».

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en septembre a fini en repli de 1,02 % à 6,7700 contre 6,8400 vendredi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé en hausse de 0,69 % à 5,4675 dollars contre 5,4300 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre a conclu sur une petite hausse de 0,44 % à 13,5775 dollars contre 13,5175 vendredi.

AFP