Le cours du principal contrat de soja, qui avait atteint le seuil des 12 dollars le boisseau dans la nuit, a conclu à moins de 9 cents sous ce sommet, en hausse néanmoins de 0,88 %. « Le temps en Amérique du Sud a poussé le cours à la hausse. Il fait trop sec dans le centre et nord du Brésil et il faudra attendre la semaine prochaine avant de la pluie », a indiqué Dan Cekander, de DC Analysis.

« Dix jours secs d’affilée »

Il a souligné qu’il était « inhabituel pour la région du Mato Grosso », grosse productrice mondiale de soja, « de connaître presque dix jours secs d’affilée » à cette époque de l’année.

Ces conditions ont aidé les cours du soja mais aussi du maïs. En Argentine, les prévisions météorologiques évoquent une continuation de la sécheresse après de courtes pluies dans les deux jours à venir.

Le maïs, en hausse de 0,76 %, a aussi été soutenu par l’annonce d’une commande à l’exportation de la céréale vers une destination inconnue pour 334 000 tonnes.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 5,9875 dollars, contre 5,9325 dollars vendredi, en hausse de 0,92 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 4,2650 dollars, contre 4,2325 vendredi, avançant de 0,76 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier, le plus échangé, a terminé à 11,9150 dollars, contre 11,8100, en progrès de 0,88 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé et maïs, en baisse, corrigent les hausses des derniers jours

Le blé comme le maïs étaient en nette baisse, le mercredi 20 janvier 2021 à la mi-journée, poursuivant un mouvement de prise de profits entamé la veille, à la suite de Chicago.