Le ton est monté d’un cran entre les États-Unis et la Chine alors que Pékin souhaite voter une loi sur la « sécurité nationale » pour combattre les auteurs de violences anti-chinoises à Hong Kong et « l’ingérence étrangère. » Les États-Unis ont accusé ce vendredi 22 mai 2020 la Chine de vouloir porter un « coup fatal » à l’autonomie de l’ancienne colonie britannique, menaçant Pékin de représailles commerciales.

Les craintes des investisseurs

Les investisseurs craignent que ces tensions portent atteinte à l’accord préliminaire signé entre les deux puissances en janvier, selon lequel la Chine doit augmenter ses achats de produits agricoles américains au cours des deux prochaines années. « Des rapports ont indiqué que la Chine avait l’intention de continuer à respecter les termes de l’accord de phase un, mais le marché semble quand même inquiet », explique Michaela White de CHS Hedging.

Les prix des produits agricoles américains, en particulier le soja, dépendent fortement du niveau des commandes chinoises. Par ailleurs, les averses prévues dans plusieurs régions céréalières aux États-Unis ont pesé sur le cours du blé. « Cela devrait représenter un soulagement bienvenu » pour le développement des semis, commente Steve Georgy de la maison de courtage Allendale.

Le maïs a, pour sa part, peu évolué à l’issue d’une séance particulièrement calme. À l’instar des autres places financières américaines, le marché agricole se prépare à une pause de trois jours, lundi étant férié aux États-Unis. Les échanges reprendront dans la nuit de lundi à mardi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé vendredi à 3,1800 dollars contre 3,1775 dollars à la précédente clôture (+0,08 %).

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 5,0875 dollars contre 5,1600 dollars jeudi (-1,41 %).

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,3325 dollars contre 8,3500 dollars la veille à la clôture (-0,21 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Recul du blé sur Euronext

Les prix du blé reculaient vendredi en fin de journée dans un marché qui reprenait son souffle, au lendemain d’une forte hausse provoquée par des inquiétudes climatiques.