« Il y a eu des prévisions de chutes de pluies favorables dans l’ouest des Grandes Plaines où il va faire froid mais pas au point de craindre le gel » pour les cultures de blé, a indiqué Jack Scoville, de Price Futures Group. « Avec davantage d’humidité, il y aura de meilleures conditions de production », ce qui explique la modeste baisse du prix de la céréale.

Retrouvez les cotations du blé sur Euronext et les marchés physiques

Des pluies dans le sud du Brésil

Le maïs a reculé, alors que des prévisions météorologiques font également état de pluie dans le sud du Brésil, une importante zone de production, selon les analystes de CHS. De plus, un rapport américain sur les ventes à l’exportation publié jeudi a montré pour le maïs une forte diminution de la demande « et surtout pas de demande chinoise », a noté Jack Scoville.

Retrouvez les cotations du maïs sur Euronext et les marchés physiques

« Le marché a fonctionné récemment sur l’idée qu’on verrait davantage d’achats chinois mais cela ne s’est pas matérialisé », a-t-il encore relevé. Le soja a en revanche poursuivi sa vive hausse pour la quatrième séance de suite. « Il y a trop de demande, d’autant plus que le marché de l’huile de soja a été explosif récemment, ce qui soutient l’oléagineux dans son ensemble », a conclu Jack Scoville.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mai, le plus échangé, a terminé à 6,5250 dollars, contre 6,5375 dollars jeudi, en repli de 0,19 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai a fini à 5,8550 dollars, contre 5,9000 dollars jeudi, en baisse de 0,76 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en mai a terminé à 14,3325 dollars, contre 14,1825 dollars jeudi, en hausse de 1,05 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Blé en recul, maïs toujours en hausse

Les prix de la prochaine récolte de blé reculaient vendredi 7 mai 2021 en fin d’après-midi, tandis que le maïs poursuivait sa course folle, en raison des inquiétudes qui pèsent sur les cultures au Brésil.