En l’absence de nouvelles sur le marché du blé, les opérateurs ont prêté attention aux derniers développements concernant Omicron et les propos du directeur général du laboratoire Moderna, selon lequel les vaccins existants pourraient être sensiblement moins efficaces contre ce nouveau variant.

Les marchés pris de court par la Fed

« C’est une combinaison du variant et du discours de (Jerome) Powell », président de la Banque centrale américaine (Fed), qui a évoqué une possible normalisation accélérée de la politique monétaire des États-Unis, prenant de court les marchés, a expliqué Dan Cekander, président du cabinet DC Analysis. Le discours a dopé le dollar et a pénalisé les cours des matières premières cotées dans cette devise.

Depuis mercredi dernier, le contrat à terme le plus échangé sur le blé d’hiver de variété SRW (Soft Red Winter) à la Bourse de Chicago, pour livraison en mars 2022, a perdu 10 %. Le relèvement, lundi, de l’estimation de production pour la saison 2021-2022 par le gouvernement australien, à la surprise générale, a contribué à ce glissement.

Une offre insuffisante

« Je suis très surpris que le marché soit si mauvais aujourd’hui », a réagi Dan Cekander, selon lequel ce mouvement brusque ne devrait pas perdurer, car le blé reste soutenu par une offre insuffisante, « mais je n’en suis pas sûr ».

S’il n’a pas été emporté aussi loin que le blé, le maïs a aussi souffert de ce climat, de même que, dans une moindre mesure, le soja.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en mars 2022 a glissé de 4,25 %, à 7,8725 dollars, contre 8,2225 dollars lundi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars a terminé en repli de 2,53 %, à 5,6750 dollars, contre 5,8225 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a fini en baisse de 1,95 %, à 12,1725 dollars, contre 12,4150 dollars.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les céréales hésitantes sur le marché européen

Les prix du maïs étaient hésitants ce lundi 17 janvier 2022 après-midi sur Euronext, dans un contexte de légère détente alors que les premières pluies arrivent sur le sud du Brésil et sur l’Argentine.