Le soja a notamment été soutenu par une commande à l’exportation de 264 000 tonnes de l’oléagineux pour une destination inconnue, annoncée lundi par le département américain de l’Agriculture (USDA). « Le soja continue de grimper avec ces ventes à l’exportation et continue de soutenir le reste du marché, grâce notamment au marché des tourteaux de soja » en forte demande pour l’alimentation animale, a indiqué Jason Roose de US Commodities.

« Les marges sur les tourteaux de soja sont très fortes grâce à la demande robuste », faisant penser aux marges lucratives de l’éthanol ces jours-ci par rapport au maïs, a relevé l’analyste.

Le maïs « un peu survendu », selon Jason Roose, se rétractait légèrement lundi alors qu’encore 9 % de la récolte reste à faire dans le Midwest.

L’offre mondiale restreinte renforce les cours du blé

Le blé qui a connu une forte hausse la semaine dernière a poursuivi sa progression. « Des rumeurs provenant de la Russie, le premier exportateur de blé du monde, ont laissé penser la semaine dernière que leurs taxes à l’exportation allaient être augmentées. Cela a fait monter les prix de 50 cents », le boisseau, a affirmé l’expert de US Commodities.

« Jusqu’à ce que ces rumeurs se taisent, les prix du blé vont rester volatils », a indiqué l’analyste.

« Le marché du blé continue de se renforcer grâce à l’offre mondiale restreinte de blé de bonne qualité », ajoutaient les analystes de CHS.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a gagné 1,13 %, à 8,2625 dollars, contre 8,17 dollars vendredi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a terminé en repli de 0,13 %, à 5,7650 dollars, contre 5,7725 dollars à la fin de la semaine.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a progressé de 1,04 %, à 12,5725 dollars, contre 12,4425 dollars à la clôture précédente.

AFP