Selon Bill Nelson, de Doane Advisory Services, le blé a subi les effets d’une correction technique malgré des données normalement susceptibles de faire monter les prix. Dans son rapport sur la qualité des récoltes et l’avancée des moissons, diffusé mardi après la clôture, le ministère américain de l’Agriculture a en effet indiqué que 54 % du blé d’hiver était considéré comme bon à excellent, 3 % de moins que la semaine dernière.

Selon ce même document, 66 % du maïs et 85 % du soja ont été récoltés dans les principales zones de production aux États-Unis, soit moins que la moyenne des cinq dernières années à la même période.

Voir aussi : cours et marchés agricoles avec analyses détaillées pour la France

Le soja a par ailleurs été un peu affecté en fin de séance par des informations de presse indiquant que la Chine ne souhaitait pas inclure un engagement chiffré pour l’achat de produits agricoles américains dans l’accord commercial qu’elle négocie avec les États-Unis. « La Chine a signalé ces dernières semaines qu’elle souhaitait énumérer les produits qu’elle achèterait, alors que le président Trump exige un chiffre en dollars. Au final, quelqu’un va devoir faire des concessions », analyse M. Nelson.

Droits de douane punitifs

Mardi, le locataire de la Maison Blanche s’était félicité de la bonne santé de l’économie américaine tout en défendant l’imposition de droits de douane punitifs contre Pékin. « Avec les tensions commerciales, la question de la demande est primordiale », estime Michael Zuzolo, de Global Commodity Analytics, qui relève également l’absence de progrès récents sur l’accord de libre-échange entre les États-Unis, le Mexique et le Canada.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mardi à 3,7525 dollars, contre 3,7775 dollars lundi (–0,66 %).

Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,0900 dollars, contre 5,1700 dollars à la précédente clôture (–1,55 %).

Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 9,1525 dollars, contre 9,1700 dollars la veille (–0,19 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé sans entrain face à une offre mondiale abondante

Les cours du blé étaient en très légère baisse, vendredi 7 août après-midi, tiraillés entre une production européenne en repli et une offre mondiale attendue en abondance.