Dans son rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde, le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a estimé jeudi 11 juin 2020 que les réserves globales de blé s’élèveraient à 316 millions de tonnes (Mt) à l’issue de la prochaine campagne, soit une hausse de 6 Mt par rapport aux projections de mai.

Blé : stocks en hausse, demande en berne

La production mondiale de la céréale a aussi été revue à la hausse, à 773,43 Mt (+5 Mt).

Ces chiffres sont, pour Mike Zuzolo de Global Commoditiy Analytics, « une source d’interrogation étant donné les conditions météorologiques difficiles dans l’hémisphère nord, que ce soit en Europe, en Russie ou dans les pays baltes, ainsi que dans l’hémisphère sud, notamment au Brésil et en Argentine. »

« Il ne faut pas non plus oublier la sécheresse qui frappe les régions productrices américaines de blé au moment où commence notre propre récolte », ajoute M. Zuzolo. L’USDA prévoit d’ailleurs un recul des réserves des pays exportateurs, mais cette baisse est plus que compensée par l’augmentation attendue des stocks en Inde. L’attente d’une offre plus abondante, combinée à une demande en berne, ont donc logiquement pesé sur les prix du blé.

Maïs : stocks en baisse

Du côté du maïs, l’USDA a un peu revu à la baisse ses estimations sur les stocks mondiaux (337,9 Mt, en recul de 1,8 Mt), ce qui a soutenu le cours de la céréale. Aux États-Unis, les projections de la demande en maïs utilisé pour la fabrication de l’éthanol, un biocarburant, ont été réduites, mais pas autant que ce qu’attendaient les analystes.

Les stocks mondiaux de soja ont eux aussi été revus à la baisse (96,3 Mt, -2 Mt), tandis que ceux des États-Unis sont restés inchangés. Par ailleurs, l’USDA a annoncé jeudi l’achat de 720 000 tonnes de soja américain par la Chine dans son système recensant au jour le jour les exportations privées. Les ventes hebdomadaires à l’étranger de soja ont d’ailleurs été meilleures que prévu, tandis que celles de blé et de maïs se sont établies dans la fourchette prévue par le marché, selon des chiffres diffusés jeudi matin par l’USDA.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,2975 dollars contre 3,2625 dollars mercredi (+1,00 %).

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 4,9925 dollars contre 5,0625 dollars à la précédente clôture (-1,38 %).

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,6600 dollars contre 8,6550 dollars la veille (+0,09 %).