Selon un rapport du gouvernement américain diffusé lundi soir, 15 % du blé d’hiver ont été récoltés au 14 juin 2020. C’est 8 % de plus qu’à la même période l’an dernier et que la semaine dernière. « La récolte a commencé dans le sud et le centre de la région des Grandes Plaines avec des rendements variables en raison de dégâts causés par le gel, puis de difficultés provoquées par un temps chaud et sec », observe Jack Scoville, de Price Futures Group. « Mais les chiffres nationaux fournis par le ministère de l’Agriculture sont un peu meilleurs que ce qui était attendu », ajoute l’analyste.

Du mieux pour l’éthanol

Du côté du maïs, la production d’éthanol, ce biocarburant fabriqué à partir de la céréale, a légèrement progressé la semaine dernière, selon les chiffres de l’Agence américaine d’information sur l’énergie. Elle s’est établie à 841 000 barils par jour, en hausse de 4 000 barils par jour par rapport à la semaine précédente. Les stocks d’éthanol ont, quant à eux, baissé pour la huitième semaine de suite.

Le prix du soja a, en ce qui le concerne, augmenté en dépit de l’absence de nouvelles ventes américaines. Toutefois, l’oléagineux va faire face à « un manque de dynamisme jusqu’à ce que les achats chinois ne redeviennent constants », selon Nick Paumen, de CHS Hedging.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé mercredi à 3,3025 dollars, contre 3,2925 dollars mardi (+0,30 %).

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 4,8875 dollars, contre 4,9600 dollars à la précédente clôture (–1,51 %). Il s’agit de son prix le plus bas depuis octobre.

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,7125 dollars, contre 8,6700 dollars mardi (+0,52 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Légère baisse du blé

Les prix du blé reculaient légèrement mardi 27 juillet 2021 en fin d’après-midi, dans un marché attentif à la progression de la moisson en Europe et chez les pays importateurs.