« Le blé (côté à Chicago) recule avec la poursuite des récoltes dans l’Oklahoma, le Kansas et le Texas », note Brian Hoops, de Midwest Market Solutions, le 16 juin 2020. « Seulement 15 % du blé d’hiver a été récolté au niveau national, ce qui veut dire que les prix pourraient continuer à baisser pendant un certain temps », ajoute l’expert.

De bonnes prévisions de récolte pour le blé et le maïs

Dans un rapport hebdomadaire diffusé le lundi 15 juin 2020, le gouvernement américain a indiqué que 50 % des semis de blé d’hiver étaient considérés comme bons à excellents à l’issue de la semaine achevée le 14 juin 2020. C’est 1 % de moins que la semaine précédente.

Du côté du maïs, 71 % des semis sont jugés bons à excellents (75 % la semaine précédente). Quant au soja, 72 % des semis sont considérés comme bons à excellents, soit la même proportion que la semaine précédente. « Les courtiers vont continuer à surveiller les prévisions météorologiques avec une potentielle vague de chaleur au mois de juillet », notent les analystes de la maison de courtage Allendale.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé lundi à 3,2900 dollars, contre 3,2925 dollars vendredi (–0,30 %).

Le boisseau de blé pour livraison en juillet, le plus actif, a fini à 4,9600 dollars, contre 5,0475 dollars à la précédente clôture (–1,78 %).

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,6700 dollars, contre 8,6900 dollars vendredi (–0,20 %).

AF