« Les récoltes se rapprochent de la période de pollinisation et sont sensibles aux conditions actuelles chaudes et sèches », soulignent les analystes de la maison de courtage Allendale.

« Les courtiers vont continuer à se concentrer sur les cartes météorologiques cette semaine pour tenter de déterminer s’ils doivent ou non faire un peu grimper les cours en raison des risques que fait peser la météo », ajoutent-ils. « Les quelques averses qui sont tombées dans le Minnesota ou certaines zones de l’Iowa ont un peu freiné la progression des prix », remarque toutefois Brian Hoops, de Midwest Market Solutions.

Les acteurs du marché se préparent désormais à scruter le rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture (USDA) sur la qualité des récoltes.

Les achats chinois dopent les marchés

L’annonce de nouvelles ventes importantes à l’étranger a aussi apporté un peu de soutien aux cours, relève Brian Hoops. Selon le système recensant au quotidien les plus grosses commandes de produits agricoles américains, la Chine a commandé pour 264 000 tonnes de soja et pour 202 000 tonnes de maïs. Le Mexique a pour sa part commandé 182 880 tonnes de maïs.

Pour Arkan Suderman, de StoneX Group, « les acheteurs chinois sont animés par la crainte de récoltes moins abondantes que prévu aux États-Unis et augmentent en conséquence leurs commandes de maïs, de soja et d’avoine ».

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,4675 dollars, contre 3,4350 dollars jeudi (+0,95 %). Les marchés étaient fermés vendredi aux États-Unis à l’occasion d’un jour férié.

Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,9350 dollars, contre 4,9200 dollars à la précédente clôture (+0,30 %).

Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, a terminé à 9,0575 dollars, contre 8,9675 dollars avant le week-end, son plus haut niveau depuis début mars (+1 %).

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le cours du blé reste soutenu par la demande

Les prix du blé progressaient encore légèrement vendredi 27 novembre 2020 à la mi-journée, soutenus par la demande mondiale qui reste importante.