Le cours du maïs, déjà au plus haut depuis quatorze mois, a encore grimpé de 0,70 % après des informations venant de la Chine indiquant que le gouvernement pourrait autoriser de nouveaux quotas d’importations, selon Jack Scoville, de Price Futures Group. « Cela veut dire que le gouvernement va acheter encore beaucoup de maïs américain a priori, a-t-il affirmé. C’est une grosse nouvelle qui a boosté le cours toute la journée. »

L’Égypte aux achats de blé

Sans compter que le ministère de l’Agriculture américain a aussi annoncé vendredi une nouvelle commande à l’exportation, vers une destination inconnue, de 100 000 tonnes de maïs. Le prix du blé, en nette hausse également (+1,60 %) a été soutenu par la nouvelle d’un achat égyptien de blé russe.

« Cet achat a montré que les prix du blé russe étaient au plus haut depuis ces dernières années ce qui a soutenu les prix américains », a estimé Jack Scoville.

Le cours du soja, qui était en baisse la majeure partie de la journée, a fait l’objet de spéculations en fin de séance faisant nettement grimper les prix.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre, le plus actif, a terminé à 6,3275 dollars, contre 6,2275 dollars la veille, gagnant 1,60 %.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a fini à 4,1925, contre 4,1625 dollars jeudi, en hausse de 0,70 %.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en novembre, le plus échangé, a conclu à 10,8375 dollars, contre 10,7375 dollars jeudi, en progression de 0,93 %.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé grappille du terrain sur le marché européen

Les prix du blé progressaient légèrement vendredi 4 décembre 2020 à la mi-journée, après plusieurs jours de recul, dans un contexte de demande toujours soutenue.