La semaine avait démarré tambour battant pour blé et maïs, le premier touchant un plus haut niveau de près de neuf ans lundi et le second de presque trois mois mardi. « Les marchés avaient dépassé des seuils techniques et depuis, on se repositionne avant le rapport de mardi avec des anticipations de meilleurs rendements (qu’annoncé jusqu’ici) pour le maïs et le soja », explique Dax Wedemeyer, de US Commodities.

Estimations de stocks et production à venir

Dax Wedemeyer fait référence au rapport mensuel Wasde, qui sera publié mardi par le ministère américain de l’Agriculture et qui donnera des estimations de stocks et de production pour les principales matières premières agricoles.

Dans le cas du soja mais aussi du maïs, le marché s’inquiète aussi d’un possible trou d’air de la demande chinoise, premier importateur mondial de soja, qui connaît actuellement à la fois un ralentissement économique et une résurgence du coronavirus.

Au troisième jour de repli consécutif, le soja a tutoyé vendredi le seuil symbolique de 12 dollars le boisseau, au-dessus duquel il se maintient depuis la mi-octobre.

Des semis brésiliens plus rapides que prévu

Le soja pâtissait aussi d’informations venues du Brésil selon lesquelles les semis se déroulent à un rythme plus rapide que prévu, a relevé, dans une vidéo, Steve Freed, vice-président du courtier ADM Investor Services.

Quant au blé, qui a aussi cédé du terrain vendredi, « il n’y a pas beaucoup d’informations » susceptibles d’animer le marché ou de soutenir les cours, souligne Dax Wedemeyer, les opérateurs retenant surtout un certain ralentissement des exportations américaines.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a abandonné 1,69 %, à 7,6650 dollars, contre 7,7375 dollars la veille.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a lâché 1,11 %, à 5,5300 dollars, contre 5,5925 dollars à la clôture précédente.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a abandonné 1,41 %, à 12,0550 dollars, contre 12,2275 dollars jeudi.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les céréales soutenues par une demande dynamique

Les prix du blé étaient ancrés dans le vert le mercredi 19 janvier 2022 sur le marché européen, aidés par la demande soutenue et la météo outre-Atlantique.